S'aventurer dans le brouillard du battage médiatique de la 5G : Entretien avec Harald Remmert

L'avènement de la 5G a semé une quantité considérable de doutes et de craintes dans le paysage IoT , alors que de nombreux développeurs, intégrateurs de systèmes, opérateurs de réseaux et décideurs commerciaux déterminent comment aller de l'avant avec leurs plans de développement d'applications et de déploiement IoT . 

Chez Digi, nous aidons les clients à créer des produits et à déployer des réseaux intelligents. Par conséquent, notre point de vue est pragmatique. Qu'est-ce que nos clients ont besoin de savoir maintenant, et quand la 5G devient-elle opérationnelle ? Dans cet entretien avec Harald Remmert, directeur de l'ingénierie chez Digi et expert en technologie de réseau, nous examinons ce qui est réel.

Remarque: depuis la publication de cet article de blog en 2019, beaucoup de choses ont changé ! Veuillez consulter les ressources mises à jour suivantes : La page technologique 5G de Digi, la bibliothèque de ressources 5G de Digi, et notre article de blog sur les produits 5G de Digi.  

Le calendrier de la 5G


Interviewer: The scariest thing for me about 5G is when I hear about nodes being put up on 50 m^2 grids. That is a lot of nodes. How is this going to happen and how long will it take?
 
Harald: That's correct. Mobile operators have been very busy over the last years, densifying their 4G LTE networks to handle the exponential growth of devices and mobile data traffic. Small cells, which are low-cost miniature base stations, have become a key tool to service more devices per area. In urban areas, you may find small cells installed at every intersection, on light poles, in manholes, in buildings, and pretty much everywhere devices and people need coverage. Small cells deployed today are upgradable to 5G through a software update. To give you an idea of the scale of smart cell deployments, TrendForce estimated that global smart cell deployments will reach 4.3 million in 2019, a 50%+ growth year-over-year from the 2.8 million in 2018.
 
Interviewer: How long will this take?  

Harald: There is no target date. It's a constant improvement process and driven by location and the number of devices by location.
 

Bande passante et débit de la 5G IoT

 
Interviewer: Most business forums talk as if 5G is synonymous with higher bandwidth and throughput. But most of the IoT is about the low Cats. What does 5G mean for people thinking about the low Cats?  

Harald: Good question. The initial focus of 3GPP in Release 15 was on the enhanced Mobile Broadband (eMBB) use case, or in other words the high Cats. But 5G has much more to offer.  

For IoT applications, 3GPP release 13 was instrumental and laid the foundation by defining low-power, lower-speed categories like 4G LTE-M or 4G NB-IoT. 5G builds on this foundation and enhances the network to support millions of devices per km^2.  

5G will also bring ultra-reliable, low latency (uRLLC) to IoT devices. Low latency of sub-10ms compared to the typical 50-100ms today means that devices can interact with each other or with their own infrastructure much faster, enabling many new real-time use-cases.  

Interviewer: Perhaps the most important promise of 5G to the industrial space is low latency. How will this happen, and will it really mean closing the loop on industrial solutions?  

Harald: 5G will achieve low latency in three ways:

  1. Des intervalles de temps plus courts au niveau de la couche radio physique
  2. Les fréquences plus élevées telles que les ondes millimétriques
  3. Déplacer l'intelligence des cœurs de réseau centralisés vers des cœurs de réseau décentralisés, plus proches de la périphérie.

 Moving intelligence closer to the edge is also something that IoT customers need to think about as they are evaluating how their IoT applications can benefit from 5G. 5G low-latency will not make a difference, if data is sent across the country to a data center and back, with 200ms+ round-trip latencies. Data centers will move closer to the edge, sometimes as close as to a cell site.
 

La 5G et les réseaux privés

 
Interviewer: Another important promise of 5G is sometimes referenced as MulteFire – private networks. How will this work and how do you see this changing an IoT developer’s relationships with the carriers?  

Harald: Private LTE networks based on shared spectrum such as CBRS, or unlicensed spectrum such as MulteFire, will enable customers to become independent of mobile network operators. However, mobile network operators also see this trend and may offer solutions based on private LTE to their customers.  

There are numerous benefits of private LTE networks:  

  1. Les clients n'ont plus à se soucier des plans de données et des dépassements.
  2. Sécurité améliorée : les données sensibles ne doivent pas transiter par un réseau public.
  3. Réseau dédié qui ne doit pas être partagé avec d'autres locataires.

Interviewer: How will this work?  

Harald: Similar to Wi-Fi Access Points today, customers will deploy an on-premise small cell that cellular devices can then securely connect to.  

La 5G et les réseaux d'entreprise

 
Interviewer: What will be the key to these enterprise networks – nodes, routers, modems, network management, other?
 
Harald: I think the key to these evolving enterprise networks is a technology partner such as Digi who understands these trends and offers solutions that are flexible and can evolve along with these network changes.

Offres clés à rechercher chez un partenaire technologique :

  • Matériel évolutif pour le client : Par exemple, au lieu de remplacer le routeur complet, les clients n'ont qu'à remplacer un module radio 2G ou 3G par un module 4G LTE ou, à l'avenir, 5G. La 5G ne rendra pas obsolètes les appareils 4G. Les fournisseurs doivent aider les clients à planifier des mises à niveau gérables et peu coûteuses.
  • Gestion des appareils à distance : L'époque où un appareil était déployé sans aucune mise à jour tout au long de sa vie est révolue. Avec l'évolution des technologies et des réseaux, ainsi que des vulnérabilités et des améliorations en matière de sécurité, les clients doivent disposer d'une stratégie pour maintenir à jour leurs appareils distribués.

Interviewer: Why is there some much discussion about AT&T and their definition of 5G? Why are they getting negative press on this?

Harald : AT&T a décidé de commercialiser son réseau 4G LTE sous le nom de 5G Evolution (5Ge), ce qui a fait croire à de nombreux clients que leur téléphone pourra se connecter à une infrastructure 5G après une mise à jour logicielle. En réalité, la 5Ge d'AT&T n'a rien à voir avec la 5G de nouvelle génération, et l'industrie s'agite à ce sujet. Pour ajouter aux difficultés, la version d'AT&T de la 5G basée sur des normes est maintenant appelée 5G+.  

Cela fait partie de la stratégie d'AT&T de se positionner comme un leader dans les technologies émergentes. Par exemple, en 2011, AT&T et T-Mobile ont commencé à commercialiser le HSPA+ sous le nom de 4G, puis plus tard le LTE sous le nom de 4G LTE.  

Interviewer : Alors pourquoi AT&T fait-il cela ?  

Harald : L'intention est de montrer aux clients que certaines parties de leur réseau ont déployé le LTE Advanced Pro, qui est plus rapide que le "LTE ordinaire", approchant les premières vitesses 5G de 100 Mbps ou plus. Il aurait peut-être été préférable qu'AT&T appelle cela 4G Evolution (ou 4Ge), ce que tout le monde dans le secteur aurait probablement accepté.
 
Interviewer : La prolifération des nœuds 5G créera-t-elle de nouvelles opportunités pour le fog computing ? Comment voyez-vous cette nouvelle couche de calcul changer la façon dont les entreprises déploient les applications IoT ?
 
Harald : Absolument ! Aujourd'hui, la pile IoT comporte trois couches de calcul : le nuage, le bord d'agrégation (passerelles) et le bord physique (capteurs et appareils connectés). Avec la 5G, il y a une autre couche à la périphérie du réseau cellulaire appelée Multi-Access Edge Computing (MEC), avec une connexion à faible latence à l'Aggregation Edge.  
 
MEC fournit une puissance de calcul massive et permet aux applications de traiter les données à proximité de l'endroit où elles sont générées et consommées, ce qui se traduit par une latence ultra-faible souvent requise par les applications critiques. En traitant les données localement, les applications MEC peuvent également réduire considérablement les coûts de transfert de données et évoluer en fonction des besoins sans avoir à remplacer le dispositif Aggregation Edge.  
Merci, Harald, pour vos réflexions.  

Pour résumer notre position à Digi, nous aimons laisser nos lecteurs avec les messages suivants :

  • La 5G est importante et change la donne. Il y a une énorme quantité d'infrastructures qui doivent être installées sur le chemin de l'achèvement des réseaux 5G. Nous sommes à l'écoute et nous vous tiendrons informés.
  • L'informatique de périphérie est d'une importance vitale pour IoT et contribuera à l'évolutivité et au succès des applications futures.
  • IoT L'intégration de la pile est facilitée par un gestionnaire de périphériques. Dans le cas de nos clients, il s'agit de Digi Remote Manager, un ensemble d'outils sophistiqués permettant de gérer en toute sécurité les réseaux distribués et de traiter de manière proactive les pannes et les vulnérabilités.
  • La modernisation est la clé du succès de l'entreprise IoT . En tant que fournisseur de solutions, nous croyons qu'il faut aider nos clients à planifier des déploiements intelligents et rentables qui utilisent les investissements en capital existants. Et nous leur fournissons tous les conseils et l'assistance dont ils ont besoin pour y parvenir.

>> Vous avez besoin d'aide pour planifier et exécuter votre stratégie de migration vers les réseaux 2G/3G ? Consultez notre guide gratuit et notre offre de conseil gratuit d'une heure.

5 facteurs pour guider votre préparation à la 5G
Regardez notre webinaire enregistré maintenant